17 mars 2007

Une partie de la planche 6.

La fabuleuse histoire du café .
Ou j'ai découvert à quel point il est difficile de dessiner des chèvres, surtout quand le scènariste vous demande d'en dessiner une en contre-plongée :) ( on ne l'aperçoit pas sur ce morçeau de page(la chèvre, pas le scénariste)).
Finalement, je pense l'avoir à peu près réussie, non sans mal.
Je dois être vraiment à l'ouest pour parler d'un dessin que je n'ai même pas posté sur ce blog, bon, je retourne à mes moutons, heu... à mes chèvres...

1 commentaire:

Vincep85 a dit…

Elles sont très bien dessinées les chèvres ! Du beau boulot ! Comme toujours !